Évitez les échecs en respectant la réglementation de l’hygiène alimentaire

Les installations de production et les entrepôts tournent à haut régime. Des spores, des germes et des bactéries s’introduisent constamment dans les installations et se multiplient rapidement, même si vos salariés sont très prudents. Pendant ce temps, des ingrédients tels que la farine et l’huile sont projetés dans l’air lors de la production, tandis que le broyage du grain produit des particules extrêmement fines. Elles contaminent l’environnement de travail et la poussière s’accumule, y compris dans les zones d’expédition et de réception. Pour les entreprises de boissons, la poussière peut se déposer sur les bouteilles et les canettes dans les zones de stockage. Mettre fin à une trop grande quantité de particules en suspension n’est pas chose facile, mais c’est une tâche qui vous incombe. 

Même des quantités infimes de polluants sont dangereuses pour les consommateurs et les salariés, et peuvent éventuellement les rendre malades. Dans l’industrie alimentaire, la détérioration de l’image de marque de l’entreprise peut avoir des conséquences désastreuses. Le fait de ne pas respecter la réglementation sur l’hygiène alimentaire gouvernementales constitue donc un risque commercial sérieux : l’image de votre entreprise peut en être affectée, et parfois de manière irréversible. Votre entreprise échouera aux audits, recevra des amendes et pourrait même être fermée. Le contrôle d’hygiène alimentaire et la conformité avec le système HACCP vous mettra à l’abri de ces catastrophes.

Nous suivre